Homélie du 9 décembre 2018

Textes :

 

En ce deuxième dimanche de l’Avent, les lectures nous invitent à la joie débordante… : « Quitte ta robe de tristesse …/… Revêts la parure de la gloire de Dieu …/… Dieu va déployer ta splendeur partout sous le ciel …/… Notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie…»

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais je vous avoue franchement que le contexte social que nous vivons actuellement ne me pousse pas vraiment à la joie exubérante !

Voir la suite →

Homélie du 2 décembre 2018

Jr 33, 14-16
Ps 24 (25), 4-5ab, 8-9, 10.14
1 Th 3, 12 – 4, 2
Lc 21, 25-28.34-36

La première lecture de ce dimanche commence par « Voici venir des jours – oracle du Seigneur – où j’accomplirai la parole du Bonheur ». Mais cette « parole du bonheur » se transforme dans l’Evangile en signes terrifiants dans les cieux et sur terre ; signes qui, loin d’inaugurer des jours heureux, semble plutôt prévoir un scénario digne d’un film catastrophe, voire d’épouvante.

Je ne vais pas vous faire un cours sur ce qu’il est coutume d’appeler la « littérature apocalyptique » et dont Jésus, dans notre extrait de l’Evangile de Luc, reprend les codes. Mais je peux affirmer tranquillement que les déclarations de Jésus, apparemment si horribles et terrifiantes, sont bien les paroles du bonheur.

Voir la suite →

Homélie du 25 novembre 2018

Textes :

 

Aujourd’hui, c’est la fête du Christ Roi ! Voilà une expression qui fait peur à beaucoup et semble d’un autre âge… Dans la société farouchement républicaine qui est la nôtre et dont les fonds baptismaux, ne l’oublions pas, ont été aspergés du sang du dernier “vrai” roi de France… et  de très nombreuses victimes de la folie révolutionnaire, il n’est pas étonnant que le terme lui-même sonne bizarrement…

Pilate semble fasciné par ce mot qui l’obsède littéralement… Il y revient de nombreuses fois tout au long de l’interrogatoire que nous rapporte St Jean, dans son Évangile de la Passion., dont nous venons d’entendre un court extrait. Regardons-y de plus près…

Voir la suite →

Homélie du 4 novembre 2018

Textes :

« Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu ! »

Qui d’entre nous n’aimerait pas entendre de la bouche même de Jésus cette affirmation  qui sonne comme un compliment ? Même si elle a aussi un petit goût amer d’inachevé !…

On sent dans les propos de Jésus comme une pointe d’ironie… « Tu n’es pas loin du Royaume de Dieu ! » Sous-entendu : « Encore un effort ! Tu n’y es pas encore ! »

D’ailleurs, il est intéressant de noter que dès lors, plus personne n’ose l’interroger !

Il est clair que, pour Jésus, c’est bien de connaître la Loi et de savoir mettre les choses en ordre en identifiant les priorités, mais cela ne suffit pas !

Voir la suite →

Homélie du 28 octobre 2018

Textes :

 

Frères et sœurs,

En ce jour que notre communauté chrétienne a retenu pour faire mémoire des défunts de vos familles, que nous avons accompagné de notre prière au cours de l’année, il se trouve, comme un clin d’œil, que les textes de la Parole de Dieu nous parlent beaucoup d’Espérance et de Foi. Ces deux vertus sur lesquelles repose notre foi en la vie éternelle.

L’extrait du prophète Jérémie et le psaume tout d’abord, qui évoquent et annoncent le retour d’exil du peuple déporté à Babylone… : « Ils avancent dans les pleurs et les supplications, je les mène, je les conduis vers les cours d’eau par un droit chemin où ils ne trébucheront pas. » prophétise Jérémie… « Il s’en va, il s’en va en pleurant, il jette la semence ; il s’en vient, il s’en vient dans la joie, il rapporte les gerbes » lui répond, comme en écho, le psalmiste…

Voir la suite →

Homélie du 14 octobre 2018

Textes :

Présentation des délégués paroissiaux :

  • Bernard Bretonnière,
  • Ghislaine Champion
  • Christian Amewounou
  • Laïmoto Holoïa
  • Ludovic Roland

Ils ont été choisis et interpellés par l’Equipe d’Animation Pastorale de notre ensemble paroissial en partant d’une liste de suggestions établie par les chrétiens d’Allonnes et d’Arnage.

Voir la suite →

Homélie du 7 octobre 2018

Gn 2, 18-24
Mc 10, 2-16

« Tous deux ne feront plus qu’un (une seule chair) » (Gn 2, 24). Voici une unité fondée sur une pluralité, une altérité originelle. Mais surtout dans ce « ne feront plus qu’un » de la traduction liturgique on peut entendre, comme un écho, la foi d’Israël en l’unicité de Dieu.

Le premier récit de la création fait dire à Dieu « faisons les humains à notre image, selon notre ressemblance » (Gn 1, 26). Posant par la même l’humanité, en sa composante mâle et femelle, comme l’image de Dieu, et par là même le couple comme l’image et la ressemblance du Dieu un et trine. Autrement dit, dans le dialogue de la femme et de l’homme, au sein du couple, se dit quelque chose du Dieu Un en sa pluralité de personnes. A l’origine de toute réalité humaine se tient le dialogue amoureux qui se fonde sur, dans la réalité même du Dieu qui, en christianisme, se définit comme Amour (Dieu est amour –1 Jean 4,8 -).

Voir la suite →

Homélie du 30 septembre 2018

Textes :

 

Je ne sais pas s’il y a des gens fortunés parmi nous… Mais s’il y en a, on serait tenté de leur dire après avoir entendu St Jacques dans la première lecture : « Attention, les malheurs vous attendent ! »

Certains font de la lettre de Saint Jacques une lecture souvent très manichéenne : D’un côté les riches, de l’autre les pauvres. D’un côté les méchants, de l’autre les bons… Ce n’est pas tout à fait ce que dit Saint Jacques…

Le riche, que plaint Jacques et à qui il annonce malheur sur malheur, c’est celui qui accumule par tous les moyens en vue de lui-même et de son propre bien-être, au mépris de l’autre… On pense évidemment au riche qui laisse littéralement crever le pauvre Lazare devant sa porte dans la parabole de Saint Luc (Lc 16, 19-31). L’intérêt pour ce et ceux qui l’entourent est uniquement lié à son profit personnel et à son propre bénéfice… Il est entièrement centré sur lui-même et ce qui ne lui rapporte rien n’a aucun intérêt pour lui… Il est bouffi d’orgueil et dénué de toute compassion… Peu à peu il devient incapable de contrôler ses désirs et ses pulsions qui sont uniquement dirigés par son avidité…

Voir la suite →

Homélie du 16 septembre 2018

Textes :

 Elle est étonnante cette scène que nous rapporte l’évangile de Marc. On la trouve aussi d’ailleurs, plus développée, chez Matthieu (Mt 16, 13-26).

En réponse à la question de Jésus, Pierre vient de faire sa première et très claire profession de foi chrétienne… « Tu es le Christ » ! Dans une telle affirmation  est sous-entendu : « Tu es le Christ et donc… Je suis chrétien », même si le mot de “chrétien” n’existe pas encore et qu’il faudra attendre encore une vingtaine d’années et la première communauté d’Antioche pour que les disciples du Christ reçoivent le nom de chrétiens. (Ac 11,26)

Alors qu’est-ce qui s’est passé pour que Pierre à qui Jésus venait de faire l’éloge « Ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. » (Mt 16,17) se voit rabrouer si durement : « Passe derrière, Satan ! Tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celle des hommes ! »

Voir la suite →

Homélie du 8 septembre 2018

Textes :

 

Frères et sœurs, aujourd’hui et même si certains sont encore en vacances, nous célébrons la rentrée de notre ensemble paroissial ! Venus d’Arnage et d’Allonnes, mais aussi de plus loin, nous sommes heureux d’accueillir le Père Paul Antoine-Drouin, vicaire général de notre diocèse et les 3 séminaristes de notre diocèse qui vivent aussi aujourd’hui leur journée de rentrée. Nous accueillons un certain nombre des enfants qui ont été baptisés dans l’année  et tous les enfants et jeunes qui veulent présenter à Dieu leur rentrée scolaire. Nous sommes heureux aussi d’avoir avec le groupe de la Joc qui vient de vivre un temps de révision de vie… Toc, toc, toc…

Qui êtes-vous ?

Voir la suite →